Le traitement de la maladie de Crohn par la MTC

Le traitement de la maladie de Crohn par la MTC

La maladie de Crohn est une inflammation chronique qui peut toucher les parois de tout le tube digestif, de la bouche à l’anus. Le plus souvent, la maladie de Crohn atteint la partie terminale de l’intestin grêle qui relie l’estomac au côlon, le côlon (ou « gros intestin ») et l’anus.

L’inflammation chronique d’une partie du tube digestif dans la maladie de Crohn s’aggrave par périodes, ce qui se traduit par une alternance:

– de phases d’activité (ou « poussées »), d’intensité et de durée variables,

– et de phases sans symptôme dites de rémission.

Avec la Rectocolite Hémorragique, cette affection fait partie des maladies dénommées Maladies Inflammatoires Chroniques de l’Intestin. (MICI) [1].

Les objectifs des traitements actuels sont de:

– soigner les poussées de la maladie et obtenir la cicatrisation de la muqueuse à l’endoscopie digestive

– prévenir les rechutes

– éviter la chirurgie

– maintenir un bon état nutritionnel , souvent perturbé par la maladie

– assurer un soutien psychologique et améliorer la qualité de vie

Les traitements actuels [2] utilisés en médecine occidentale sont essentiellement à action anti-inflammatoire (5-ASA, corticoïdes, azathioprine et biothérapies).

Néanmoins, un traitement chirurgical est parfois indiqué.

Quant à la Médecine Traditionnelle Chinoise (MTC), elle utilise principalement 2 techniques, acupuncture et moxibustion, auxquelles s’associent 2 autres piliers de cette MTC: la pharmacopée et la diététique chinoise.

L’étude présentée ici [3] est une méta-analyse dont l’objectif est d’évaluer l’efficacité et l’innocuité de la MTC dans le traitement de la maladie de Crohn.

8 bases internationales de données médicales ont été utilisées. La qualité des essais cliniques randomisés répondant aux critères d’inclusion a été évaluée, à l’issue de quoi 12 essais contrôlés randomisés ont été sélectionnés.

La méta-analyse a indiqué que le traitement avec la MTC associée la médecine occidentale était significativement supérieur par rapport au traitement avec la médecine occidentale seule en ce qui concerne le taux effectif total, le taux de maintien de la rémission, la réduction des signes inflammatoires biologiques (CRP, VS), la réduction du score clinique et la réduction des événements indésirables.

La cicatrisation muqueuse a été améliorée dans les 2 groupes, sans véritable différence significative.

En conclusion, la MTC, en tant que thérapie adjuvante avec la médecine occidentale, présente des avantages certains pour induire une rémission de la Maladie de Crohn.

No Comments

Sorry, the comment form is closed at this time.